full screen background image

Des hommes et femmes de média à l’école de la gestion durable des terres et des eaux – 5 october 2016

dsc01618

Des hommes et femmes de média à l’école de la gestion durable des terres et des eaux – 5 october 2016 – 5 OCTOBER 2016: Du 3 au 7 octobre 2016, se tient à Lomé-Togo, l’atelier sous régional de renforcement de capacités des hommes et femmes de média sur la thématique de Gestion Durable des Terres et des Eaux (GDTE) organisé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) dans le cadre du projet de renforcement de la Résilience par l’Innovation, la Communication et les services de connaissance (BRICKS).

dsc015321dsc01694

“Le BRICKS est un projet financé par la Banque Mondiale et lancé en 2014 qui vise à améliorer la résilience des paysages et des moyens de subsistance des populations et, ce faisant, à contribuer à la réduction de la pauvreté et freiner la dégradation des ressources naturelles ” comme l’a rappelé Mme Bora Masumbuko, coordonnatrice du BRICKS à l’UICN, dans son allocution de bienvenue à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cet atelier.

dsc01553

Mme Masumbuko, UICN

Au nom des trois agences d’exécution du BRICKS: Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) , Comité permanent Inter états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), elle a rappelé le contexte de la tenue de cet atelier. En effet, depuis le démarrage du projet BRICKS, un certain nombre d’actions de communication ont été entreprises. Les hommes et femmes de média, véritables relais des différentes activités menées, des messages à diffuser, des productions, se doivent d’être rompus aux concepts de base de cette thématique, aux outils de communication qui faciliteraient la diffusion et la valorisation des acquis et bonnes pratiques en matière de Gestion Intégrée des ressources natures. C’est donc tout naturellement que l’UICN en charge de la communication et de la mise en réseau du BRICKS organise cet atelier afin de les aux efforts de lutte contre la dégradation des Terres et des Eaux, la promotion des approches réussies de conservation à travers une large dissémination par la formation, l’information et la sensibilisation.

Le rôle prépondérant des hommes et femmes de média dans la dissémination des bonnes pratiques a été rappelé par M. Djiwonou Folly, Directeur de l’inspection et des ressources forestières du Togo représentant M. le Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières du Togo.

Son allocution d’ouverture a mis le doigt sur la problématique de protection des ressources naturelles riches de notre continent qui face à l’action humaine sont en péril. De ses mots, “les connaissances, techniques et pratiques endogènes et scientifiques existent et sont développées pour la gestion durable des ressources naturelles”. Les hommes et femmes de média tout en s’appropriant cette problématique joueront un rôle crucial dans la valorisation et la dissémination de ces techniques, connaissances et pratiques pour une mise à l’échelle. Son propos s’est clos sur des chaleureux remerciements à l’endroit de la Banque Mondiale, l’UICN, le CILSS et l’OSS qui accompagnent le projet SAWAP du Togo, le Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres (PGICT) et divers projets en Afrique pour le développement durable.

Généralités et concepts de base de la Gestion Durable des Terres et des Eaux, valorisation de la biodiversité et impact dans la Gestion Durable des Terres et des Eaux, Techniques de narration avec la Commission Education et Communication de l’UICN, initiation au nouveau portail web du SAWAP, visite terrain organisée par le projet SAWAP du Togo PGICT, sont les différents points qui seront abordés tout au long de ces cinq (5) jours de formation. Ainsi, les cinquante participants: experts en communication des 12 projets SAWAP à l’exception de l’Ethiopie absente, journalistes venus de ces pays et d’ailleurs, experts et thématiciens issus des institutions de mise en oeuvre du BRICKS, de la Banque Mondiale, d’institutions invitées, se mettront à l’école de la Gestion Durable des Terres et des Eaux afin de s’outiller en techniques et outils innovants pour une meilleure diffusion des connaissances sur la gestion intégrée des ressources naturelles, le changement climatique et les catastrophes naturelles.

: Du 3 au 7 octobre 2016, se tient à Lomé-Togo, l’atelier sous régional de renforcement de capacités des hommes et femmes de média sur la thématique de Gestion Durable des Terres et des Eaux (GDTE) organisé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) dans le cadre du projet de renforcement de la Résilience par l’Innovation, la Communication et les services de connaissance (BRICKS).

“Le BRICKS est un projet financé par la Banque Mondiale et lancé en 2014 qui vise à améliorer la résilience des paysages et des moyens de subsistance des populations et, ce faisant, à contribuer à la réduction de la pauvreté et freiner la dégradation des ressources naturelles ” comme l’a rappelé Mme Bora Masumbuko, coordonnatrice du BRICKS à l’UICN, dans son allocution de bienvenue à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cet atelier.

Au nom des trois agences d’exécution du BRICKS: Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) , Comité permanent Inter états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), elle a rappelé le contexte de la tenue de cet atelier. En effet, depuis le démarrage du projet BRICKS, un certain nombre d’actions de communication ont été entreprises. Les hommes et femmes de média, véritables relais des différentes activités menées, des messages à diffuser, des productions, se doivent d’être rompus aux concepts de base de cette thématique, aux outils de communication qui faciliteraient la diffusion et la valorisation des acquis et bonnes pratiques en matière de Gestion Intégrée des ressources natures. C’est donc tout naturellement que l’UICN en charge de la communication et de la mise en réseau du BRICKS organise cet atelier afin de les aux efforts de lutte contre la dégradation des Terres et des Eaux, la promotion des approches réussies de conservation à travers une large dissémination par la formation, l’information et la sensibilisation.

Le rôle prépondérant des hommes et femmes de média dans la dissémination des bonnes pratiques a été rappelé par M. Djiwonou Folly, Directeur de l’inspection et des ressources forestières du Togo représentant M. le Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières du Togo.

Son allocution d’ouverture a mis le doigt sur la problématique de protection des ressources naturelles riches de notre continent qui face à l’action humaine sont en péril. De ses mots, “les connaissances, techniques et pratiques endogènes et scientifiques existent et sont développées pour la gestion durable des ressources naturelles”. Les hommes et femmes de média tout en s’appropriant cette problématique joueront un rôle crucial dans la valorisation et la dissémination de ces techniques, connaissances et pratiques pour une mise à l’échelle. Son propos s’est clos sur des chaleureux remerciements à l’endroit de la Banque Mondiale, l’UICN, le CILSS et l’OSS qui accompagnent le projet SAWAP du Togo, le Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres (PGICT) et divers projets en Afrique pour le développement durable.

Généralités et concepts de base de la Gestion Durable des Terres et des Eaux, valorisation de la biodiversité et impact dans la Gestion Durable des Terres et des Eaux, Techniques de narration avec la Commission Education et Communication de l’UICN, initiation au nouveau portail web du SAWAP, visite terrain organisée par le projet SAWAP du Togo PGICT, sont les différents points qui seront abordés tout au long de ces cinq (5) jours de formation. Ainsi, les cinquante participants: experts en communication des 12 projets SAWAP à l’exception de l’Ethiopie absente, journalistes venus de ces pays et d’ailleurs, experts et thématiciens issus des institutions de mise en oeuvre du BRICKS, de la Banque Mondiale, d’institutions invitées, se mettront à l’école de la Gestion Durable des Terres et des Eaux afin de s’outiller en techniques et outils innovants pour une meilleure diffusion des connaissances sur la gestion intégrée des ressources naturelles, le changement climatique et les catastrophes naturelles.