full screen background image

Un plaidoyer pour une meilleure prise en compte du pastoralisme

Le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel – PRAPS est un projet régional financé par la Banque Mondiale à hauteur de 248 millions de dollars des EU soit 124 milliards de FCFA et coordonné au niveau régional par le Comité permanent Inter états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel – CILSS. Lancé en octobre 2015, il a pour objectif de développement «d’améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agro pasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays sahéliens, et améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences. ».

Ainsi, plus de 2.000.000 de pasteurs et agropasteurs de six pays sahéliens : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad, seront les bénéficiaires directs de ce projet ambitieux.

Dans le cadre de son plaidoyer pour une meilleure prise en compte du pastoralisme, des notes aux décideurs et aux opérateurs ont été produites sur divers thématiques : mobilité pastorale, capacité de charge pastorale, nouveaux enjeux du pastoralisme, accès et gestion durable de la ressource en eau, accord sociaux et conventions, suivi et évaluation des parcours.

Les différentes notes sont disponibles ici:

  • NOTES AUX DECIDEURS

NOTE AUX DECIDEURS N1 Mobilité pastorale

NOTE AUX DECIDEURS N2 capacité de charge pastorale

NOTE AUX DECIDEURS N3 Nouveaux enjeux du pastoralisme

  • NOTES AUX OPERATEURS

NOTE AUX OPERATEURS N1 Accès et gestion durable de la ressource en eau

NOTE AUX OPERATEURS N2 Accès et gestion durable des espaces pastoraux

NOTE AUX OPERATEURS N3 Accords sociaux et conventions

NOTE AUX OPERATEURS N4 Amélioration de production des pâturages

NOTE AUX OPERATEURS N5 Suivi-évaluation des parcours