full screen background image

Les centres de mise en oeuvre du BRICKS

Projet de 6 ans en appui à la mise en oeuvre du Programme Sahel et Afrique de l’Ouest en support à l’Initiative de la Grande Muraille Verte (SAWAP), le BRICKS est mis en oeuvre par trois centres d’excellence régionaux : CILSS, UICN, OSS, qui ont chacun en charge un volet spécifique de la mise en oeuvre du projet.

logo-agences

  • Le Comité permanent Inter états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel – CILSS

Le CILSS a été créé le 12 septembre 1973 à la suite des grandes sécheresses qui ont frappé le Sahel dans les années 70. Il regroupe à ce jour 13 Etats membres répartis en 8 Etats côtiers: Bénin, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Sénégal, Togo; 4 Etats enclavés: Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad et 1 Etat insulaire: Cap Vert. Le CILSS a pour mandat de s’investir dans la recherche de la sécurité alimentaire et dans la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification, pour un nouvel équilibre écologique au Sahel. Cet objectif est réalisé à travers 5 pôles de services offerts aux Etats: (i) l’appui à la définition et la mise en oeuvre des politiques sectorielles relatives à son mandat (stratégies nationales de sécurité alimentaire, plans d’action nationaux de lutte contre la désertification…) , (ii) les formations de base et continues (agro météorologie, protection des cultures, dans le domaine des systèmes d’information…) , (iii) l’information (animation de dispositif de veille sur la sécurité alimentaire, bases de données…) , (iv) la recherche et capitalisation (études de fond sur diverses thématiques, appui scientifique…) , (v) les projets pilotes multi pays (de nombreux partenaires font confiance au CILSS pour la mise en oeuvre de projets multipays). Le CILSS est constitué d’un secrétariat exécutif basé à Ouagadougou (Burkina Faso) et de deux institutions spécialisées AGRHYMET basé à Niamey (Niger) et Institut du Sahel à Bamako (Mali). Le CILSS demeure une référence dans la sous région ce qui lui a valu la distinction d’ Organisation Internationale d’Intérêt Public.

CILSS website    CILSS on facebook    CILSS on Twitter

  • L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature – UICN

L’UICN aide la planète à trouver des solutions pragmatiques aux problèmes les plus urgents de l’environnement et du développement. Valoriser et conserver la nature, assurer une gouvernance efficace et équitable de son utilisation, développer des solutions basées sur la nature pour relever les défis mondiaux du climat, de l’alimentation et du développement, tels sont les domaines dans lesquels s’exercent les activités de l’UICN. L’Union soutient la recherche scientifique, conduit des projets dans le monde entier et réunit les gouvernements, les Organisations Non Gouvernementales, les Organisations Internationales et les entreprises en vue de générer des politiques, des lois et des bonnes pratiques. L’UICN est la plus ancienne et la plus grane organisation mondiale de l’environnement. Elle compte plus de 1200 membres et près de 11 000 experts bénévoles dans quelques 160 pays. Plus de 1000 employés répartis dans 45 bureaux contribuent à la réalisation de ses activités. Des centaines de partenaires dans les secteurs privé, public et ONG du monde entier soutiennent l’Union.  Pour contribuer au Programme Quadriennal de l’UICN, le Programme Afrique Centrale et Occidentale (PACO) se fonde sur 5 thématiques régionaux (PTR): la conservation des forêts, Eau et Zones Humides, Zones Marines et côtières, Aires Protégées, Droit politique et gouvernance. Le PACO s’étend sur 25 Etats.

IUCN website IUCN on facebook  IUCN on twitter

L’Observatoire du Sahara et du Sahel – OSS

L’OSS est une organisation internationale (intergouernementales) à vocation africaine, créée en 1992 et établie à Tunis (Tunisie) depuis 2000. Son action se situe dans les zones arides, semi arides et subhumides sèches de la région sahélo saharienne. L’OSS compte parmi ses membres: 22 pays africains, 5 pays non africains, 4 organisations sous régionales représentatives de l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Nord et une organisation non gouvernementale. L’OSS travaille avec ses pays et organisations membres dans la subsidiarité et la complémentarité. Il agit en tant qu’initiateur et facilitateur de partenariat autour des défis communs liés à la gestion des ressources en eau partagées et à la mise en oeuvre des Accords multilatéraux sur l’Environnement, notamment ceux portant sur la désertification, la biodiversité et les changements climatiques. Ses programmes et projets sont financés par les contributions volontaires, les subventions et les dons provenant des pays et organisations membres et partenaires. Une structure flexible et légère, une gestion transparente des ressources financières, des mécanismes de gouvernance efficaces et une équipe compétente, multiculturelle et multidisciplinaire permettent à l’OSS d’apporter une contribution à haute valeur ajoutée dans le paysage institutitonnel international et africain.

OSS website OSS on facebook OSS on twitter