full screen background image

Réunion du comité de pilotage du Programme d’actions Communautaires Phase-3 (PAC 3)

Evaluer les résultats de la Phase 3 et envisager la phase du nouveau programme des fonds additionnels

article pac3
Le Programme d’actions Communautaires Phase-3 (PAC 3) a tenu, le samedi 11 novembre à Niamey, la 9ème session ordinaire de son comité de pilotage, placée sous la direction du Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, M Diamoitou Guessibo Boukari, président du comité de pilotage. Outre les membres du comité de pilotage, les secrétaires généraux de gouvernorat des régions d’intervention du PAC 3 ainsi que les experts du projet plancheront sur les réalisations dudit programme.
Au regard des résultats enregistrés dans sa 3ème phase, le programme PAC3 est devenu un « label de réussite » au Niger pour les partenaires techniques financiers que sont la Banque mondiale et le Fonds mondial pour l’environnement, selon son coordonnateur M Ali Moha. Etant un outil privilégié de mise en œuvre de l’initiative les nigériens nourrissent les nigériens (I3N), le PAC 3, a en effet, atteint un niveau de succès au-delà des espérances, a-t-il dit car, « il a même dépassé les objectifs de développement qui lui sont fixés au moment de son démarrage », a déclaré M. Ali Moha. Aussi, il a précisé que le programme a permis de toucher une cible de plus de 5,5 millions de bénéficiaires pour un objectif de 3 millions de cibles visées au démarrage du projet. Les bénéficiaires sont répartis dans 125 communes du pays. Le PAC 3, c’est aussi plus de 87000 ha de terres récupérées et mises en valeur pour un objectif initial de 60 ha auxquels s’ajoutent 980 microprojets d’investissement réalisés au profit des communautés pour une enveloppe financière de 15 milliards F CFA. En termes d’exécution financière, le PAC 3, un autre point d’honneur à mettre à son actif est le taux de consommation des crédits qui s’élève à 98%, a souligné le coordonnateur. Aussi, a-t-il salué la collaboration franche et fructueuse à tous les niveaux ayant permis d’obtenir les résultats élogieux du programme.

Le coordonnateur a expliqué que c’est sur la base du succès de la phase 3 que le gouvernement du Niger a négocié et obtenu une enveloppe additionnelle de 12,5 milliards F CFA pour couvrir deux années supplémentaires. L’accent sera mis sur la réalisation des microprojets intégrés essentiellement orientés vers les femmes et les jeunes avec pour objectif de permettre aux populations de produire en toute saison et améliorer ainsi leur résilience face aux changements climatiques.

Pour sa part, le président du comité de pilotage, M. Diamoitou Guessibo, s’est félicité de la tenue de la 9ème session à un moment justement où les bailleurs ont renouvelé leur confiance au Niger, comme l’illustre l’accord relatif au financement du fonds additionnel dont a fait cas le coordonnateur. Il a assuré que cette rallonge budgétaire va permettre d’amplifier les activités du projet avec des investissements qui porteront essentiellement sur la consolidation des acquis des microprojets antérieurs. L’objectif, a-t-il dit, est surtout de donner aux populations les moyens de produire tout au long de l’année à travers « des systèmes de production adaptés et des activités de transformations et de commercialisation des produits et sous-produits ». La session se tient à un moment où l’on parachève les actions du PAC3 suivies du démarrage du processus de la mise en œuvre des fonds additionnels. Le président du comité de pilotage a informé les membres dudit comité qu’ils avaient entre autres missions deux documents à examiner. Il s’agit du programme de travail et budget annuel (PTBA 2017 et 2018)

S’agissant spécifiquement du PTBA 2018, M Diamoitou a indiqué qu’il sera axé sur la mise en œuvre des fonds additionnels à travers la réalisation des activités de poursuite et consolidation de la dynamique avec un accent particulier sur la petite irrigation et l’agro foresterie. Outre les deux documents soumis à leur appréciation, les membres du comité ont examiné les propositions faites par le projet pour l’élaboration du nouveau programme. Le président du comité de pilotage a dit espérer que les travaux de la session permettront un bon achèvement du PAC 3, une parfaite transition pour une mise en œuvre réussie du PAC-Fonds additionnels et une préparation diligente d’un futur programme.